Les Évaporées (Cécile Duquenne)

Une femme se promène sous la pluie.

Et voilà, un deuxième article qui traite d’une femme expulsée du cocon protecteur dans un monde dévasté. Mais le sujet est traité de manière très différente que Mortal Derby X. Sauvons l’humanité, sauvons les mères.

titre

Les Évaporées

auteur

Cécile Duquenne

publication

1er juillet 2020, sur Rocambole

genre

SF

avis

Excellent

La biographie

Cécile Duquenne, autrice française, est née en 1988 à Marseille. Elle a étudié la littérature japonaise et ouvert une école d’écriture. Elle est notamment connue pour son style steampunk avec sa série Les Foulards Rouges ou encore pour Les Nécrophiles anonymes.

Le synopsis

Nox a passé son enfance dans le Bunker, jusqu’à ses seize ans. Une communauté de plusieurs milliers d’humains y vit, à l’abri des contaminations radioactive. La surface est toxique, le poison totalement inodore, incolore, invisible. Les Bunks (habitants du Bunker) veulent néanmoins sauver l’humanité du fléau qui perdure depuis plusieurs siècles.

Nox est une chasseuse. Elle passera dix années à l’extérieur, bravant le danger, pour chercher les mères et les bébés. Un seul but : les embarquer dans le Bunker, de gré ou de force. Elle rencontre sa première proie, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Conclusion

Les Évaporées rentrent pile dans les thématiques des projets que je prépare. Et qui plus est, j’apprécie fortement les conseils d’écriture de Cécile, autant dire que je ne suis clairement pas neutre dans mon jugement.

Les personnages sont particulièrement complexes, ils évoluent tout au long de l’histoire. Il y’a ici une très grande clarté des enjeux et du récit, dans une rédaction très fluide. Le monde décrit par Cécile Duquenne agit comme une contrainte sur les personnages, qui tentent d’y échapper. Le couple Milla et Den en est un exemple parlant. Milla fuit un compagnon problématique, mais les deux souhaitent trouver une solution pour que le bébé grandisse dans de bonnes conditions.

Personne n’est épargné, chaque personnage montre ses qualités et ses défauts. Même la société en prend pour son grade, entre le danger oublié par la population - qui garde néanmoins les gestes protecteurs comme des traditions à respecter, ou encore des sauveurs zélés. Ainsi, la question de la préservation de la connaissance se pose en toile de fond. Mais pas seulement, et je n’en dirai pas plus pour vous laisser découvrir cette histoire par vous-même.

Le déroulé de la catastrophe est peu probable d’un point de vue scientifique. Je déconseille donc à ceux qui tiennent absolument à ce que tout soit scientifiquement correct. Mis à part cela, le récit est excellent et j’en recommande très fortement la lecture à tous ceux qui sont prêts à s’embarquer dans cet univers fascinant.

Note

Cette série n’est pas disponible dans le catalogue Rocambole au moment de la sortie de cet article. Il vous faudra patienter jusqu’au 1er juillet pour la lire.

Note

J’ai testé l’application Android avec lecteur d’écran mais je ne peux pas vous indiquer le niveau des autres solutions (application iOS et interface web). N’hésitez pas à leur remonter les éventuels bugs que vous rencontreriez. Je remercie fortement l’équipe pour avoir écouté et corrigé les problèmes liés à l’accessibilité qui me concernaient.